Un petit groupe de tra­vail s’est consti­tué autour d’un désir de savoir concer­nant le der­nier ensei­gne­ment de Lacan. Cet ensei­gne­ment, vers lequel Jacques-Alain Miller nous oriente depuis quelques années, renou­velle la cli­nique psy­cha­na­ly­tique dans ce XXIe siècle où les sujets — contem­po­rains de l’Autre qui n’existe pas — nous confrontent à une cli­nique dans laquelle la ques­tion de la jouis­sance, sou­vent en trop, domine le tableau. Ce groupe de tra­vail se donne pour objec­tif d’acquérir un savoir et un savoir-faire tiré de ce der­nier Lacan.
Des textes choi­sis de Lacan, mais aus­si de J.-A. Miller, d’Éric Laurent, de Marie-Hélène Brousse, nous gui­de­ront der­rière les signi­fiants d’ « incons­cient réel », de « sin­thome », de « par­lêtre », avec la triade débilité-délire-duperie, dans l’usage que nous pou­vons en faire.
Des cas de notre cli­nique seront convo­qués pour com­plé­ter ce tra­vail théo­rique et apprendre de la bouche des sujets contem­po­rains les moda­li­tés pour faire avec l’Autre, les autres, le corps…

Print Friendly, PDF & Email